Publié le 26/10/2022 par le Conseil d'Administration

Doctolib prend enfin une décision qu'il aurait du prendre il y a longtemps

Doctolib prend enfin une décision qu'il aurait du prendre il y a longtemps

Comme vous le savez, nous avons diffusé, le 25 août dernier un communiqué de presse intitulé " Le SFDO s’inquiète des dérives sur Doctolib ".

 

Poisition du SFDO 

  • Depuis plusieurs années, le SFDO demande à Doctolib de vérifier que les professionnels qui s’inscrivent sur la plateforme soient diplômés et respectent les règles légales d’exercice de leur profession.
  • Très régulièrement, le SFDO constate que des personnes en situation d’usurpation du titre d’ostéopathe ont s'y inscrive en toute impunité et y sont toujours référencées.
  • Si Doctolib est une plateforme de prise de RDV en ligne, force est de constater qu’à aucun moment un patient l’utilisant ne peut douter de la qualité des professionnels référencés, y compris dans les « spécialités qu’ils indiquent »
  • Doctolib ne peut en aucun cas promouvoir par défaut de contrôle une confusion entre professionnels de la santé réglementés, parmi lesquels les ostéopathes, et d’autres acteurs dont l’activité n’est soumise à aucune règlementation.
  • Le SFDO est particulièrement préoccupé de constater quasi-quotidiennement que des praticiens usurpant le titre d’ostéopathe disposent en toute impunité d’une vitrine numérique leur permettant d’abuser de la confiance du public.
  • Le SFDO considère qu’un débat sérieux doit s’ouvrir entre les professionnels de la santé et Doctolib. Il est indispensable que ce dernier vérifie l’ensemble des diplômes et autorisations d’exercice délivrées par l’État ou les ordres professionnels, tels que le numéro ADELI ou RPPS afin d’éviter de faire figurer sur sa plateforme des professionnels non règlementés ou usurpant un titre.
  • Le SFDO se tient à la disposition de Doctolib pour l’accompagner dans sa réflexion permettant de garantir tant la sécurité des patients, que la qualité des soins, mais aussi rassurer les ostéopathes diplômés.

 

Nouvelle position de Doctolib 


" Nous avons mené une consultation auprès d’une quarantaine d’acteurs : conseils nationaux des ordres de santé, syndicats de professionnels de santé, représentants des praticiens exerçant des professions de bien-être, associations de patients, collectifs d’experts, autorités... 
 
Cette consultation a fait ressortir quatre enseignements : 

Les activités de bien-être répondent à une demande des patients et sont parfois intégrées dans des parcours de soins et pratiquées par les professionnels de santé. 

Ces activités de bien-être ne sont pas encadrées par les autorités sanitaires contrairement aux professions réglementées, pour lesquelles notamment un numéro d'identification RPPS ou ADELI valide un droit d'exercice.

Il n’existe pas de moyen objectif et exhaustif de vérifier le niveau de qualification des praticiens non réglementés exerçant uniquement des activités de bien-être, comme cela est possible pour les professions réglementées.

Doctolib est identifié par les acteurs de la consultation comme un tiers de confiance, ce qui suscite des attentes légitimes concernant l’information des patients. 

Pour répondre à ces attentes et fournir aux patients une information objective et vérifiée sur les professionnels présents sur notre site, nous avons pris la décision de répertorier sur Doctolib exclusivement les professionnels référencés par les autorités de santé. 

En conséquence, les praticiens exerçant des professions non réglementées ne seront plus accessibles sur doctolib.fr à l’issue d’une période de transition se terminant le 30 avril 2023. 


En prenant cette décision difficile, néanmoins guidée par notre attachement aux principes d’éthique et de déontologie profondément ancrés chez Doctolib, nous nous consacrons pleinement à notre cœur de mission : améliorer le quotidien des soignants."

 

Suite aux nombreux messages d'alerte et d'angoisse qui nous parviennent, il est finalement important de rappeler que l'ostéopathie est une profession réglementée depuis ... 2007 et qu'à ce titre les ostéopathes resteront présents sur la plateforme.

 

Conclusion

Si la nouvelle position de Doctolib va dans le bon sens, force est de constater qu'elle est bien tardive. 

Le SFDO espère également qu'un grand ménage sera également fait à l'encontre de toutes les personnes qui usurpent le titre d'ostéopathe.

Le SFDO reste particulièrement vigilant aux autres difficultés auxquelles sont confrontées les ostéopathes au quotidien avec la plateforme et qui croissent de semaine en semaine.

 


Mise à jour le 27/10

Devant la désinformation volontaire de quelques-uns sur les réseaux sociaux - et qui visiblement prennent plaisir à faire peur - Doctolib s’est trouvé dans l'obligation de diffuser un nouveau message ce jour : 

 

"Bonjour,

 

Suite à notre communication envoyée hier [et] pour écarter toute éventuelle ambiguïté ou inquiétude, nous souhaitons vous confirmer que toutes les professions réglementées qui disposent donc notamment d’un numéro ADELI ou RPPS et sont à ce titre encadrées par les autorités de santé, restent référencées sur Doctolib.

 

En tant qu'ostéopathe, vous êtes donc bien sûr parfaitement éligible à continuer de bénéficier de nos services. Nous sommes heureux de poursuivre notre engagement à vos côtés."

 

Faites confiance aux syndicats qui informent plutôt qu’à des pseudos sachants.

 

Dernière mise à jour : 27/10/2022