Agir à vos côtés pour l'ostéopathieLe bulletin d'information du SFDONouveaux dépliants pour salle d'attente
Agir à vos côtés pour l'ostéopathie

Depuis 1973 le SFDO porte avec vous les valeurs de l’ostéopathie

Le bulletin d'information du SFDO

Découvrez le dernier numéro

Nouveaux dépliants pour salle d'attente

Ils sont disponibles, commandez-les !

III. Développement du syndicat – objectifs 

 

III.1. Renforcer la position du SFDO comme première organisation professionnelle d'ostéopathes exclusifs

 

Plus ancienne organisation professionnelle d’ostéopathes exclusifs, le SFDO en est aujourd’hui la plus importante en nombre d’adhérents, en poids politique et en audience.

Une érosion du taux global d’adhésion dans notre profession est attendue dans les années à venir, qui devrait conduire naturellement à une contraction du nombre d’organisations professionnelles.

Fort d’un leadership assumé, le SFDO est aujourd’hui bien placé pour renforcer sa position en France et à l’international. Dans ce but, différents moyens sont mis en œuvre, qui seront présentés dans ce projet.

 

III.2. Accroître l’influence du SFDO

 

Une profession en devenir telle que l’ostéopathie a besoin de disposer de pôles d’influence puissants et lucides. Cette influence doit s’exercer à l’intérieur – une profession a besoin d’être guidée – ainsi qu’à l’extérieur – une profession a besoin d’être écoutée.

Le renforcement de l’influence du SFDO auprès de la profession et auprès de ses interlocuteurs poursuit différents buts.

 

III.2.1. Maintenir la position du SFDO comme organisation créatrice d’idées et d’initiatives

 

La créativité et l’innovation sont l’une des forces de l’ostéopathie depuis des décennies. Très souvent copié, le SFDO reste en état permanent de recherche de nouvelles idées ou de nouveaux concepts. Fort d’une équipe d’élus expérimentés, d’un ensemble de permanents qualifiés, s’entourant sans cesse d’experts extérieurs variés, portant un regard critique constant sur toute information, le SFDO entend rester la boîte à idées de l’ostéopathie française.

 

III.2.2. Confirmer la position du SFDO comme interlocuteur privilégié des pouvoirs publics

 

Le sérieux des dossiers et des travaux du SFDO est aujourd’hui largement reconnu par les pouvoirs publics – administration, ministères, Parlement – comme le montre l’histoire des dernières années. Encore peu intégrée dans les institutions sanitaires françaises, l’ostéopathie française doit compenser son handicap par un très grand professionnalisme. Produire des dossiers toujours irréprochables : telle pourrait être la devise de notre syndicat.

 

III.2.3. Confirmer et maintenir la position du SFDO comme interlocuteur privilégié des médias

 

Le SFDO met en œuvre une politique médiatique proactive depuis plus de 10 ans, ce qui en fait aujourd’hui l’interlocuteur naturel des médias. Expliquer au public les bienfaits de l’ostéopathie, la placer parmi les ressources naturelles des français, développer ses principaux enjeux en prenant les français à témoin constituent autant d’axes médiatiques qui contribuent à faire de l’ostéopathie la troisième profession de la santé en France. Pour progresser encore, l’ostéopathie doit continuer à occuper l’espace médiatique. Le SFDO restera à la pointe de ce combat.

 

III.2.4. Confirmer et maintenir la position du SFDO comme leader d’opinion dans la profession

 

Le SFDO est historiquement un espace de réflexion sur la profession. C’est ainsi que dès 2005 le SFDO a été la première – et la seule – organisation professionnelle à développer le concept systémique qui figure aujourd’hui dans la définition officielle de l’ostéopathie française. L’ostéopathie n’occupe pour le moment qu’une petite partie de l’espace thérapeutique qu’elle pourrait explorer ; l’ostéopathie de demain se construit aujourd’hui et nécessite une pensée de long terme afin d’emprunter les bonnes voies qui consacreront son développement. Le SFDO entend continuer à rester un leader susceptible de guider la profession.

 

III.2.5. Confirmer et maintenir la position du SFDO comme interlocuteur privilégié des organismes financeurs des actes ostéopathiques

 

Conforme à sa ligne politique, le SFDO considère nécessaire l’instauration et l’entretien de relations constructives avec les Organismes Complémentaires d’Assurance Maladie (OCAM), qui, en finançant totalement ou partiellement les consultations de 2/3 des patients des ostéopathes, participent au développement de la profession d’un point de vue économique et institutionnel.

Le SFDO représente ainsi l’interlocuteur privilégié des OCAM dans la protection des intérêts individuels et collectifs des ostéopathes et dans la promotion d’une discipline ancrée dans la préservation de l’état de santé du public. Sans complaisance mais avec lucidité, le SFDO cherche à valoriser dans les meilleures conditions les intérêts de l’ostéopathie à court, moyen et long terme.

III.2.6. Accroître l'influence du SFDO dans le champ de la recherche scientifique

 

Longtemps considérée comme préalable à toute reconnaissance institutionnelle, la recherche doit s’attacher à démontrer les effets de l‘ostéopathie. Elle doit néanmoins dépasser cette vision initiale pour s’intéresser également aux dimensions médico-économiques de notre profession et devenir par ailleurs un vecteur d’amélioration et d’élargissement des champs d’application de notre discipline.

 

III.2.7. Faire du SFDO le représentant naturel des ostéopathes français aux niveaux européen et international

 

Le SFDO est aujourd’hui la seule organisation française jouissant d’une position internationale reconnue respectée. Membre du FORE (Forum for Osteopathic Regulation in Europe) dont il assume la vice-présidence, le SFDO est également présent par l’intermédiaire de son président à l’Osteopathic International Alliance. L’ostéopathie française présente des qualités spécifiques et avant-gardistes qu’il convient de promouvoir dans un esprit de partage à l’échelon international. En outre, notamment au plan Européen, la France ne peut assumer le risque du développement de réglementations nationales défavorables chez ses voisins. Il est donc important de contribuer à la construction de l’ostéopathie au-delà de nos frontières. Le SFDO s’attachera à rester le représentant principal de l’ostéopathie française dans le monde et en Europe.

Dernière mise à jour : 18/12/17