Dépliants pour salle d'attenteOffre parrainage exclusive
Offre parrainage exclusive

Adhérez dès maintenant au SFDO !

Publié le 24/09/2020 par le Conseil d'Administration

Synthèse du point presse d'Olivier Véran 24 septembre 2020

Synthèse du point presse d'Olivier Véran 24 septembre 2020

Olivier Véran, ministre des solidarités et de la santé, lors d'un point presse sur l'épidémie de Covid-19 mercredi 24 septembre a annoncé de nouvelles mesures sanitaires.

 

 

Le ministre a indiqué que la situation sanitaire continuait de se dégrader :

  • Au niveau national, le taux d'incidence est en hausse constante (95 cas pour 100.000 habitants contre 83 cas pour 100.000 la semaine dernière)
  • Le R effectif est supérieur à 1
  • Le taux de positivité des tests est passé de 5% à 6% en une semaine
  • Les services de réanimation sont occupés à 19% par des patients Covid-19
  • Il faut agir rapidement sinon nous risquons d'atteindre une situation critique
  • Il faut poursuivre les gestes barrières
  • Il faut réduire les interactions sociales notamment dans la sphère privée
  • Il fait appel à l'effort collectif

 

Olivier Véran a précisé que l'approche territoriale, reposait sur trois critères :

  • Le taux d'incidence en population générale,
  • Le taux d'incidence chez les personnes âgées de 65 ans et plus
  • La part des patients Covid-19 dans les services de réanimation

 

Sur la base de ces critères, les territoires sont désormais classés en trois catégories :

 

Catégorie 1 : Zone d'alerte : le virus circule activement, avec un taux d'incidence en population générale supérieur à 50 cas pour 100.000 habitants, mais pas de circulation intense chez les personnes âgées et un impact léger sur les services de réanimation. Mercredi soir, 69 départements se trouvaient donc en zone d'alerte. Dans ces zones, seule une disposition est déployée: tous les rassemblements de type mariages, fêtes, anniversaires ou encore événements associatifs devront se tenir en petits comités de moins de 30 personnes.

 

Catégorie 2 : Zone d'alerte renforcée : taux d'incidence de plus de 150/100.000 en population générale et supérieur à 50/100 000 chez les personnes âgées de 65 ans et plus Mercredi soir, Lyon, Nice, Lille, Toulouse, Saint-Etienne, Rennes, Paris et les départements de la petite couronne, Rouen, Grenoble et Montpellier.

Tour, Strasbourg, Dijon et Clermont-Ferrand pourraient rejoindre cette liste de villes en zone d’alerte renforcée si la situation épidémique ne s'y améliore pas.

 

Dès samedi 26 septembre, dans ces zones les mesures suivantes seront mises en place :

  • rassemblements limités à 1 000 personnes sous réserve du respect des protocoles sanitaires,
  • interdiction des fêtes locales et étudiantes
  • interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes dans l'espace public
  • fermeture des salles de sport et des gymnases
  • fermeture anticipée des bars (et au plus tard à 22 heures)
  • fermetures de toutes les salles des fêtes et salles polyvalentes pour les activités festives et associatives
  • le télétravail devait être favorisé
  • les Ehpad devront prendre des mesures de protection renforcées tout en maintenant le lien avec les proches

 

Catégorie 3 : Zone d'alerte maximale : taux d'incidence y est supérieur à 250/100.000 en population générale et à 100/100 000 chez les 65 ans et plus, et il y a un impact mesurable significatif sur les services de réanimation, avec au moins 30% de patients Covid-19. Dans ces zones la situation épidémique est extrêmement tendue, avec des conséquences lourdes sur le système sanitaire. Mercredi soir seule la Guadeloupe et la métropole d'Aix-Marseille étaient classées en zone d’alerte maximum.

 

En plus des mesures susmentionnée, les mesures suivantes y seront applicables :

  • fermeture totale des bars et des restaurants
  • fermeture de l'ensemble des établissements recevant du public (sauf si un protocole sanitaire strict est déployé, comme dans les théâtres, musées et cinémas)

 

Enfin le ministre a précisé :

  • que le gouvernement écarte « l'hypothèse d'un reconfinement, même local »
  • que l'ensemble des mesures ci-dessus sont temporaires et ne devraient pas durer plus de deux semaines
  • que les mesures seront réévaluées toutes les semaines en fonction de l'évolution de la situation épidémique

 

Retour
Dernière mise à jour : 24/09/2020