Dépliants pour salle d'attenteOffre parrainage exclusive
Dépliants pour salle d'attente

Ils sont disponibles, commandez-les !

Offre parrainage exclusive

Adhérez dès maintenant au SFDO !

Publié le 19/07/2019 par le Conseil d'Administration

Synthèse de quelques préconisations du haut-commissaire à la réforme des retraites

Synthèse de quelques préconisations du haut-commissaire à la réforme des retraites

Le président de la République et le Premier ministre avaient chargé, Jean-Paul Delevoye de préparer la création du système universel de retraite en coordonnant les travaux nécessaires et en organisant la concertation avec les principaux acteurs. Jeudi 18 juillet, la mission a rendu compte au Premier ministre. Selon le dossier de presse remis ce jeudi, le système de retraite universel est présenté en 12 points clés.

 

Alors allons-nous aller vers un système plus simple et plus juste pour tous ?

 

Synthèse de quelques préconisations du haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye (aujourd’hui nous ne parlons que de propositions, le gouvernement sera libre de reprendre à son compte tout ou partie des propositions dans le cadre de son futur projet de loi qui devrait être discuté au Parlement début 2020) :

 

  • 100 % des actifs seront couverts par le système universel ;

 

  • Unifier les 42 régimes existants pour apporter plus de lisibilité et limiter les inégalités du système actuel ;

 

  • Fixer à 64 ans en 2025 l'âge pivot permettant aux actifs de partir à la retraite avec un équivalent du taux plein (l’âge moyen de départ en retraite en 2018 est de 63,4 ans) mais possibilité de conserver la liberté de partir en retraite à 62 ans (mais avec une décote) ;

 

  • Remplacer le régime général à prestations définies par un régime par points qui permettrait de cotiser sur l'ensemble de la carrière et non plus sur les 25 meilleures années (dans le système général) ou les six derniers mois (dans la fonction publique) ;

 

  • Acquérir des points pour chaque jour travaillé (et non plus un certain nombres d’heures par trimestre pour valider le trimestre) ;

 

  • Acquérir le même nombre de points pour un euro versé, qu’importe le statut professionnel et le moment où il a été cotisé ;

 

  • Faire reposer le système sur des règles communes à tous (salariés du privé et du public, des fonctionnaires, des indépendants ou des professions libérales) ;

 

  • Maintenir le financement par répartition (les cotisations versées par les actifs financent les pensions de retraites) ;

 

  • Fermer des régimes spéciaux ;

 

  • Mettre en place une cotisation de 2,81 % sur la totalité des revenus pour participer au financement de la solidarité ;

 

  • Mettre en place des points de solidarité pour les périodes d’inactivité subies (chômage indemnisé, maladie, invalidité, maternité) ;

 

  • Majorer les points de 5 % dès le premier enfant et pour chaque enfant (aujourd’hui les femmes ont une pension de retraite inférieure de 42 % à celle des hommes) ;

 

  • Garantir un minimum retraite (85 % du SMIC net contre 81 % aujourd’hui et 75 % pour les agriculteurs) ;

 

  • Garantir la valeur du point qui ne pourra pas baisser dans le temps ;

 

  • Mettre en place un dispositif emploi-retraite plus attractif sans plafond ni limite ;

 

  • Progressivité de la transition dont la convergence sera achevée dans 15 ans après l’entrée en vigueur du système ;

 

  • Etc.

 

Je suis adhérent, je veux en savoir plus, je clique ici 

 

Retour
Dernière mise à jour : 25/07/2019