Dépliants pour salle d'attenteOffre parrainage exclusive
Dépliants pour salle d'attente

Ils sont disponibles, commandez-les !

Offre parrainage exclusive

Adhérez dès maintenant au SFDO !

Publié le 10/03/2020 par le Conseil d'Administration

Résultat de l'enquête SFDO le coronavirus dans le cadre de votre exercice au quotidien

Résultat de l'enquête SFDO Le coronavirus dans le cadre de votre exercice au quotidien

 

Le SFDO a effectué une enquête nationale, intitulée « le coronavirus dans le cadre de votre exercice au quotidien », par le biais de son site internet et des réseaux sociaux, du 28 février au 9 mars 2020.

 

Cette enquête était disponible pour les adhérents et les non-adhérents. Et il apparaît que les ostéopathes adhérents ont plus participé que les non-adhérents (54.4% contre 45.6%).

 

On précise aussi que les femmes ont plus répondu à l’enquête que les hommes (61.4 % contre 38.3 %) et que la tranche d’âge la plus réceptive est celle de 30 à 44 ans (57.7 %) suivie par les ostéopathes de moins de 29 ans (30 %), les moins réceptifs sont les ostéopathes de plus de 45 ans (8.2%).

 

Concernant la répartition géographique, les ostéopathes des régions telles que l’Auvergne Rhône Alpes (18.5%), l’Ile de France (16.5%) et la Provence Alpes Côte d’Azur (10.2%) ont plus participé à l’enquête que ceux de la Corse (0.8%) et de l’Outre-Mer (1%).

 

Cette enquête démontre qu’à l’heure actuelle, les ostéopathes ne sont pas inquiets (49%) contre 39.1 % d’inquiets vis-à-vis de l’épidémie, Très peu d’ostéopathes (3.1%) sont très inquiets. Mais une très grande majorité d’ostéopathes (74.8%) a lu ou recherché des informations sur le Covid-19 et pour la plupart (64.7%), l’information transmise par les sites ministériels et professionnelle est utile.

 

Cependant, les ostéopathes qui ont répondu à l’enquête estiment que cette information n’est pas suffisante (pour 63.8 % des ostéopathes). 62.4 % des ostéopathes souhaiteraient avoir plus d’informations sur le vaccin et les antiviraux et 48.8 % se sentent même prêts à répondre volontairement à une sollicitation exceptionnelle du gouvernement en cas de pandémie.

 

Ce manque d’informations est impactant car beaucoup d’ostéopathes estiment qu’ils ne sont pas suffisamment formés (61.4%) pour répondre aux interrogations des patients, en sachant que plus des ¾ des ostéopathes (73.7.%) ont été interrogés sur le coronavirus lors de consultations.

 

Concernant l’activité des ostéopathes qui ont répondu à l’enquête, 41.5 % exercent avec des professionnels de santé ou seuls (35.8%). Les ostéopathes qui exercent avec d’autres ostéopathes ne font pas la majorité (22.8%).

 

Peu d’ostéopathes (29 %) ont mis en place un dispositif particulier pour éviter la contagion ni mis un affichage d’information spécifique (22.6%). De plus, 95 % des ostéopathes qui ont répondu à l’enquête ne vont pas systématiquement porter un masque. Si un doute se porte sur un patient, 52,9 % vont porter un masque, mais 58.4 % des ostéopathes ne feront pas porter un masque à ce patient suspect.

 

A la question, « Allez-vous faire porter un masque à tous vos patients ? », 97,6 % des ostéopathes répondent non.

 

A la question, « Allez-vous porter des gants jetables ? », 94,9 % répondent aussi non.

 

Concernant l’hygiène des mains, 99 % des ostéopathes se lavent les mains entre chaque patient, et 64.3 % ont renforcé cette hygiène.

 

Concernant l’hygiène des tables, 33.3% des ostéopathes effectuent une désinfection plusieurs fois par jour, 24.9 % une fois par jour, mais devant le risque du coronavirus, les ostéopathes ne vont pas beaucoup changer leurs habitudes, 61.4% ne vont pas désinfecter les tables systématiquement entre chaque patient.

 

77.7 % des ostéopathes utilisent une protection jetable strictement à usage unique, 18.1 % utilisent un autre type de protection.

 

Concernant l’hygiène des autres matériels utilisés (claviers, souris, poignées de porte, stylos, etc.), 15.5 % les désinfectent chaque jour, 39.3 % de temps et temps et 28.7 % des ostéopathes ne désinfectent jamais, mais vont changer leurs habitudes. 14.4 % ne désinfectent pas et ne comptent pas changer leurs habitudes.

 

A la question « Allez-vous exiger une stricte ponctualité afin d'éviter la promiscuité dans votre salle d'attente ? », les ostéopathes répondent non à 64.8 % (21.5 % ne se prononcent pas).

 

De plus, les ostéopathes ne vont pas prendre de dispositions particulières pour les nourrissons (59.1%), ni pour les enfants (68.1%), ni pour les femmes enceintes (58.9%), ni pour les personnes âgées (58.9%).

 

Concernant les 23.9 % des ostéopathes qui effectuent des consultations à domicile ou à l’extérieur, 17.1% des ostéopathes vont continuer à le faire, et ne vont pas changer leurs habitudes en se lavant les mains en arrivant et en partant du domicile des patients, en ne portant pas de masque ni de gants jetables.

 

S’ils tombent malades, 67.3 % des ostéopathes n’ont pas préparé pour eux-mêmes la continuité de leur exercice (remplacement, réorientation vers un(e) collègue, fermeture). Enfin, 74 % se posent des questions quant à leur indemnisation des conséquences de la pandémie.

 

Pour consulter la page dédiée Coronavirus Covid 19, où vous trouverez de multiples informations et les affiches spécifiques, cliquez ici 

Retour
Dernière mise à jour : 11/03/2020