Dépliants pour salle d'attenteOffre parrainage exclusive
Dépliants pour salle d'attente

Ils sont disponibles, commandez-les !

Offre parrainage exclusive

Adhérez dès maintenant au SFDO !

Publié le 25/01/2019 par le Conseil d'Administration

L'UPO invite toutes les parties à l'élaboration d’une norme déontologique

L'UPO invite toutes les parties à l'élaboration d’une norme déontologique

Le président de l’UPO, Philippe Sterlingot a récemment invité l’AFO, l’UFOF, le ROF et MO à participer aux travaux d’élaboration d’une norme relative à la déontologie, complémentaire de la norme européenne portant sur les services en ostéopathie publiée à la bibliothèque des normes nationales en 2015.

Le courrier ci-dessous a donc été adressé à :

Marie-Hélène Sala, présidente de l'Association française d'ostéopathie

Catherine Le Ray, présidente de Médecine Ostéopathique

Stéphanie Durantet, présidente du Registre des ostéopathes de France

et Dominique Blanc, président d'Ostéopathes de France

 

Comme vous le savez, l’Unité Pour l’Ostéopathie (UPO) soutient depuis plusieurs années un projet d’élaboration d’une norme relative à la déontologie, complémentaire de la norme européenne portant sur les services en ostéopathie publiée à la bibliothèque des normes nationales en 2015.

Aujourd’hui, le respect de règles déontologiques ne s’impose qu’aux membres d’une organisation professionnelle disposant d’un code de déontologie, soit une part très minoritaire de notre profession.

Au moment où le gouvernement n’exprime aucune volonté d’agir en faveur de l’opposabilité de règles déontologiques à l’égard des ostéopathes exclusifs, l’intérêt d’élaborer une norme nationale en la matière, dont le périmètre ne serait pas réduit à une appartenance associative ou syndicale, fait peu de doute.

Le processus de normalisation proposé par l’AFNOR, en ce qu’il privilégie la recherche de consensus grâce à une méthodologie éprouvée et transparente, en élargissant le débat à des acteurs extérieurs et en présentant un caractère universel national, répond à ces enjeux. Une norme relative à la déontologie des ostéopathes ne serait plus limitée à l’appartenance associative ou syndicale mais concernerait l’ensemble de la profession d’ostéopathe exclusif.

Les travaux de normalisation débuteront très prochainement et il nous semble important, dans l’intérêt de notre profession, que votre organisation participe pleinement à ce projet, qui pourrait représenter une étape nécessaire dans le processus de structuration de l’ostéopathie française. L’implication de votre organisation contribuerait ainsi à confirmer aux pouvoirs publics que notre profession sait se fédérer autour de projets d’intérêt général.

Dans l’espoir de vous retrouver prochainement au sein de la commission de normalisation, je vous prie d’accepter l’expression de mes sentiments cordiaux.

Philippe Sterlingot

Retour
Dernière mise à jour : 25/01/2019