Agir à vos côtés pour l'ostéopathieLe bulletin d'information du SFDONouveaux dépliants pour salle d'attente
Agir à vos côtés pour l'ostéopathie

Depuis 1973 le SFDO porte avec vous les valeurs de l’ostéopathie

Le bulletin d'information du SFDO

Découvrez le dernier numéro

Nouveaux dépliants pour salle d'attente

Ils sont disponibles, commandez-les !

Publié le 01/12/2014 par le Conseil d'Administration

Décret n° 2014-1505 - Ce qu'il faut retenir

Décret n° 2014-1505 - Ce qu'il faut retenir

Un nouveau référentiel de formation pour l’ostéopathie française :

Par un décret et deux arrêtés publiés au Journal Officiel le 14 décembre, notre profession est dorénavant dotée d’un dispositif de formation ambitieux et exigeant.

Le SFDO salue le courage et la détermination de la Présidence de la République, du Gouvernement dans son ensemble et plus particulièrement de Madame Marisol Touraine, ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, qui ont su, malgré les très fortes résistances des professionnels de santé, mener à bout ce chantier considérable, absolument indispensable et urgent. Le SFDO salue tout particulièrement Madame Lenoir-Salfati, sous-directrice des ressources humaines du système de santé au sein de la Direction Générale de l’offre de soins (DGOS) et ses équipes, qui ont mené ce long processus avec énergie, autorité et sens de la concertation.

Ce résultat est le fruit de :

- 18 mois de travaux du groupe de travail formé par le cabinet santé ;
- L’Unité Pour l’Ostéopathie, rassemblement inédit par sa durée et la qualité de ses travaux, dont la forte représentativité et la puissance contributive ont constitué la pierre angulaire des travaux ;
- 7 ans de travail patient du SFDO ;
- Moyens humains et financiers considérables placés au bénéfice de l’intérêt collectif et de cette réforme attendue ;
- Une stratégie contentieuse considérable qui a placé les pouvoirs publics face à leurs responsabilités ;
- Un rapport IGAS qui est la conséquence directe de cette stratégie contentieuse ;
- Une campagne médiatique constante autour de la problématique de la formation des ostéopathes ;
- Un engagement de construction de documents référents, parmi lesquels le référentiel de formation de Jacques Tardif et un rapport à destination du Répertoire National des  -Certifications Professionnelles (RNCP) ;
- Un espace de dialogue positif généré par les travaux autour de la norme européenne.

Ce nouveau décret formation en quelques éléments clefs, c’est :

 -4860 heures de formation pour les bacheliers ;
 -1900 heures de formation pour les masseurs-kinésithérapeutes et sages-femmes ;
 -2300 heures de formation pour les pédicures-podologues et les infirmiers ;
 -800 heures de formation pour les médecins ;
 -Un dispositif de formation très précis ;
 -Un contrôle des établissements par l’IGAS en 2015.

Au total, l’ostéopathie dispose désormais du dispositif de formation le plus complet et le plus détaillé des professions de la santé. L’ostéopathie française bénéficie en outre du niveau de formation le plus élevé au sein de l’Union Européenne.

Cet aboutissement est le fruit de 7 ans de travail patient, auquel le SFDO a pris une part prépondérante. Le Conseil d’Administration est particulièrement heureux et fier de ce résultat, rendu possible grâce au soutien des adhérents du SFDO. Leurs cotisations et leurs votes ont conféré à leurs représentants la capacité d’influer significativement le cours des discussions avec le ministère de la santé.

Le SFDO tient enfin à remercier les autres organisations socioprofessionnelles ostéopathiques qui ont su coopérer à un tel résultat.

Ce combat mené victorieusement ouvre une nouvelle ère pour notre profession, celle d’une harmonisation par le haut de la formation. L’ostéopathie devient une profession mature mais doit continuer à bâtir ses fondements. De nombreux chantiers peuvent dorénavant être lancés…

Paris, le 16 décembre 2014,

Le Conseil d’Administration

 

Dernière mise à jour : 29/03/16
Retour