Publié le 13/07/2021 par le Conseil d'Administration

Annonces du président de la République : questions réponses sur la vaccination

Annonces du président de la République : questions réponses sur la vaccination

Suite aux annonces présidentielles du 12 juillet dois-je obligatoirement me faire vacciner ?
Dans son allocution, le président de la République a dit : « Dans un premier temps, pour les personnels soignants et non-soignants des hôpitaux, des cliniques, des maisons de retraite, des établissements pour personnes en situation de handicap, pour tous les professionnels ou bénévoles qui travaillent au contact des personnes âgées ou fragiles, y compris à domicile, la vaccination sera rendue obligatoire sans attendre ».

 

Réponse 
Nous n’en savons pas plus à date. Dès la promulgation au Journal Officiel des mesures, nous informerons la profession. Aujourd’hui personne n’est en mesure de fournir une liste exhaustive de qui aura l’obligation de se faire vacciner. 

 


 

Quelle sera la date butoir pour me faire vacciner ? 
Le président de la République a dit : « ils auront jusqu’au 15 septembre pour se faire vacciner ».

 

Réponse 
Les dates seront officialisées dans les prochains jours.  Nous informerons la profession dès que possible.

 


 

Y aura t-il des sanctions ? 
Le président de la République a précisé dans son allocution : « A partir du 15 septembre, des contrôles seront opérés, et des sanctions seront prises ».

 

Réponse 
Là encore la date n’est pas officielle ni les sanctions.  On ne sait pas encore s’il s’agira de sanctions financières identiques à celles que nous connaissons pour le refus de porter le masque (amende de 135 euros, majorée à 375 euros, en cas de récidive dans les 15 jours : une amende de 200 euros, majorée à 450 euros, après 3 infractions en 30 jours : une amende de 3750 euros et une peine de 6 mois d'emprisonnement) ou d’autres sanctions. 
Tout sera précisé dans les prochaines jours au JO.

 


 

L’ensemble de la population devra-t-elle se faire vacciner ? 
Le président de la République ne l’a ni confirmé ni infirmé.

 

Réponse 
Il a précisé que pour : « les millions d’entre vous qui n’ont pour le moment reçu aucune injection et en fonction de l’évolution de la situation nous devrons sans doute nous poser la question de la vaccination obligatoire pour tous les Français ».
A date, il n’y a aucune obligation.

 


 

Quid des gestes barrières ?
Emmanuel Macron a indiqué : « Malgré le vaccin, je vous demande à toutes et tous de continuer à être prudents et de continuer à respecter ces gestes-barrière contre le virus que vous connaissez bien désormais »

 

Réponse
Les règles relatives aux gestes barrières sont toujours bien active 

  • Se laver régulièrement les mains à l'eau et au savon (dont l'accès doit être facilité avec mise à disposition de serviettes à usage unique) ou par une friction hydro-alcoolique ;
  • Se couvrir systématiquement le nez et la bouche en toussant ou éternuant dans son coude ;
  • Se moucher dans un mouchoir à usage unique à éliminer immédiatement dans une poubelle ;
  • Éviter de se toucher le visage, en particulier le nez, la bouche et les yeux ;
  • Les masques doivent être portés systématiquement par tous (dès 11 ans) dès lors que les règles de distanciation physique ne peuvent être garanties ;
  • Le masque de protection doit répondre aux caractéristiques techniques fixées par arrêté. Le masque de type chirurgical répond à la définition de dispositifs médicaux, quelle que soit leur dénomination commerciale, et qu'il s'agisse : d'un masque anti-projections respectant la norme EN 14683 ;
  • Les rassemblements, réunions, activités, accueils et déplacements ainsi que l'usage des moyens de transports qui ne sont pas interdits sont organisés en veillant au strict respect de ces mesures ;
  • Dans les cas où le port du masque n'est pas prescrit, le préfet de département est habilité à le rendre obligatoire, sauf dans les locaux d'habitation, lorsque les circonstances locales l'exigent ;
  • Dès lors que, par nature, le maintien de la distanciation physique n'est pas possible entre la personne en situation de handicap et la personne qui l'accompagne, cette dernière met en œuvre les mesures sanitaires de nature à prévenir la propagation du virus ;
  • Les obligations de port du masque prévues ne s'appliquent pas aux personnes en situation de handicap munies d'un certificat médical justifiant de cette dérogation et qui mettent en œuvre les mesures sanitaires de nature à prévenir la propagation du virus.

 


 

Quel est le calendrier ? 
Le président de la République a annoncé le calendrier suivant : « Dès le 21 juillet, le passe sanitaire sera étendu aux lieux de loisirs et de culture (voir questions suivantes).  A partir du début du mois d’août, il sera encore étendu. Le 15 septembre sera la date butoir pour les soignants pour se faire vacciner. Cet automne, les tests PCR seront rendus payants, sauf prescription médicale. »

 

Réponse
Le calendrier présidentiel devra être confirmé par des textes au JO. Dès que ce calendrier sera connu, nous informerons la profession. Aujourd'hui aucune date n'est gravée dans le marbre.

 


 

Le président de la République a indiqué que le passe sanitaire allait devenir obligatoire, c’est quoi ? 
Le président de la République a précisé dans son allocution : « Dès le 21 juillet, le passe sanitaire sera étendu aux lieux de loisirs et de culture. Concrètement, pour tous nos compatriotes de plus de 12 ans, il faudra, pour accéder à un spectacle, un parc d’attraction, un concert ou un festival avoir été vacciné ou présenter un test négatif récent. 
A partir du début du mois d’août, le passe sanitaire s’appliquera dans les cafés, les restaurants, les centres commerciaux, ainsi que dans les hôpitaux, les maisons de retraites, les établissements médico-sociaux mais aussi dans les avions, trains et cars pour les longs trajets. Là encore, seuls les vaccinés et les personnes testées négatives pourront accéder à ces lieux, qu’ils soient d’ailleurs clients, usagers ou salariés. En fonction de l’évaluation de la situation, nous nous poserons la question de l’extension du passe sanitaire à d’autres activités encore. »

 

Réponse 
Le décret n° 2021-724 du 7 juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire a été publié au journal officiel le 8 juin 2021 et détaille les modalités de mise en œuvre du passe sanitaire ainsi que les conditions de déplacements entre la métropole, les Outre-mer et l'étranger.
Le passe sanitaire est déjà en fonction et donc déjà actif.  Pour en savoir plus, rendez-vous sur cette page

 


 

Les tests PCR vont devenir payants ? A quel prix ? 
Effectivement, le président de la République a précisé hier, dans son allocution : « Cet automne, les fameux tests PCR seront rendus payants, sauf prescription médicale, et ceci afin d’encourager la vaccination plutôt que la multiplication des tests ».

 

Réponse 
Nous ne connaissons pas les modalités et les tarifs.
La seule information officielle a été apporté, fin juin, par le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. Il a indiqué que « les tests PCR coûteront 49 euros pour les touristes étrangers et 29 euros pour les antigéniques à partir du 7 juillet ».
Le gouvernement appliquera-t-il les mêmes tarifs pour nos concitoyens ? Un texte au JO répondra à cette question dans les prochaines semaines. 

 

Comme à chaque fois, il nous faudra attendre des textes officiels promulgués au Journal Officiel. La parole présidentielle, aussi importante soit-elle n'a pas force de loi.

 

Pour lire la synthèse de l’allocution du président de la République du 12 juillet 2021, cliquer ici

 

 

 

Retour
Dernière mise à jour : 13/07/2021